L’image dans le tapis

Une proposition d’Olivier Michelon, directeur des Abattoirs / FRAC Midi-Pyrénées

Avec : Julien Bismuth, Natalie Czech, Thomas Merret, Charlotte Moth, Pierre Paulin

« Dans leur majorité, les résidents 2013 des Ateliers des Arques abordent l’image photographique en articulant celle-ci avec le texte, l’échange, le déplacement, la sculpture ou l’écriture. Chez eux, l’image n’est ni surface, ni profondeur, ni début, ni finalité, elle est un lieu de condensation, parfois provisoire. Ainsi c’est à partir deVoyelles de Rimbaud que Natalie Czech demande à des tiers de composer par l’écriture des images synesthésiques, dont elle serait l’auteur. Charlotte Moth poursuit, elle, avec sonTravelogue, l’écriture d’une archive photographique sans cesse recombinée sous la forme de mise en espace ou de combinaisons visuelles ou théoriques. En 2012, Thomas Merret a photographié une série de frontières maritimes, des coordonnées forcement invisibles, car elles ne sont qu’informations.

Le développement de formes littéraires ou performatives, contemporaines d’un horizon saturé d’image – trop visible - est un autre moteur des recherches des cinq résidents. À travers des lectures déployées sous forme de rouleaux ou le dévoiement d’outils de communication obsolètes à l’âge de la diffusion numérique, les travaux de Pierre Paulin réinventent des parcours dans des mondes apparemment balisés. Le langage, mais surtout les signes, signaux – voir les gestes du mime – sont eux, au centre du théâtre sans fin de Julien Bismuth. Provisoirement établi dans les discussions d’un collage ou empruntant les formes de la sculpture, celui-ci déroule ses formes sans souci d’une scène établie. »

Olivier Michelon

PRESSE :

« L’art contemporain s’invite aux Cordeliers » (09/2013) – voir

« L’art est avant tout une rencontre  » (07/2013) – voir

« Cinq artistes inspirés par le numérique » (07/2013) – voir

« L’image au cœur des Ateliers » (04/2013) - voir 

 IMAGES :