The Magic Porridge Pot

Une proposition de Daniel Dewar, artiste

Avec : Hendrik Hegray, Kaiser Kraft (Stéphane Barbier Bouvet et Benjamin Valenza), Emmanuelle LainéLiza May Post, Michelle Naismith, Douglas Park, Owen Piper.

Madame, Monsieur

Pour cette édition de la résidence d’artistes des Ateliers des Arques, l’artiste Daniel Dewar (la moitié du duo qu’il forme avec Grégory Gicquel) a été nommé directeur de Programme sur la proposition de Madame Charlotte Laubard (Directrice du CAPC, musée d’art contemporain de Bordeaux).

Daniel Dewar a choisi et invité des artistes pour l’intérêt qu’ils portent à la collaboration, l’échange et l’expérimentation.

Le projet s’intitule « The magic Porridge Pot ». Une exposition collective ou même, une œuvre croisée réalisée par les résidents des Ateliers des Arques.

Parmi les nombreux emplacements investis dans le village, une ancienne grange devient Le Centre Culturel Les Arques (CCLA). Y sont présentés un ensemble hybride de travaux des artistes résidents aux côtés d’œuvres d’artistes locaux mais aussi un ensemble d’objets qui ne sont pas des œuvres d’art. Le CCLA est composé de deux espaces. L’un est un espace d’exposition. L’autre, la boutique, vend des éditions d’artiste à des prix très abordables.

Chaque artiste a produit un travail spécifique.

Owen Piper : Des peintures sur toile en technique mixte. Un tableau est offert en cadeau à chacun des habitants du village. Aussi, des peintures en lettres pour les devantures de magasin, inexistants aux Arques.

Douglas Park : De la prose littéraire, de l’art écrit, mais aussi la prose littéraire et l’art écrit au lieu de textes critiques. Des essais relativement conventionnels aussi. En solo, en collaboration ou en contribution à projet. Les résultats varient de la publication, l’exposition, la lecture, l’enregistrement sonore ou en ligne.

Michelle Naismith : Un film qui surimpose l’ »Institut des Arques » et Les Ateliers des Arques.

Benjamin Valenza : Un monument publique en plein air avec art video et film de genre.

Liza May Post : Une collaboration avec autocuiseur, le cliché mental d’une sortie nocturne sur un parking.

Emmanuelle Lainé : Un environnement « d’atelier » (des outils, des matériaux et d’autres « évidences’ d’un « travail » et d’une « productivité ») constitué et présenté dans une chambre de verre.

Hendrik Hegray : Des éditions imprimées mariant les genres fanzine et livre d’artiste. Un nombre de croquis automatistes et gestuels,  images d’êtres mutants.

Kaiser Kraft (Stéphane Barbier et Benjamin Valenza) : Design et scénographie du Centre Culturel Les Arques.

Le CCLA convoquera aussi les sculptures de grande échelle de Patrick Vogel, une voiture comprssée du garage Ciercolès, des cèpes et des morilles en bois de Mr Labroue Klébert, une barque réalisée par Olivier Roland et des œuvres de Bamboo Art offertes par Michael Beutler.

By order, Douglas Park

Les Arques, le 18 juin 2012

 

PRESSE :

« Les œuvres d’Owen Piper distribuées » (04/2013) - voir 

« L’Art contemporain 2012 : un grand cru » (07/2012) - voir 

« Les Ateliers, référence de l’art contemporain » (05/2012) - voir

« Les arts se croisent aux Ateliers » (04/2012) - voir

Les Inrockuptibles

Dans le cadre de sa série Summer camps consacrée aux communautés et résidences d’artistes, les Inrockuptibles sont venus découvrir les Ateliers des Arques  et l’exposition « The Madgic Porridge Pot » (2012).

N°. 872 du 14 au 21 août 2012 (p84-85) – article de Claire MOULENE